La sculpture

le_menu1

guerrier A
guerrier A   
En présence d'un grand sculpteur, on voit mieux ce qui sépare la peinture de la sculpture. Ce sont deux modes de pensée presque antagonistes ;  antagonisme qui tient moins aux tics de métiers, à la mise en oeuvre des matériaux, qu'à la manière de penser des uns et des autres.

Sur ces vues prises autour d'un petit guerrier de Comby (200 mm), l'importance du choix de vue est évidente. Une sculpture doit donner envie de tourner autour. Un bon sculpteur est capable de rassembler sur un même objet une quantité de points de vue que l'on n'imaginerait pas compatibles entre eux. Le plus souvent cette  multiplicité de dimensions - de significations - est occultée par la photographie. 

Qui peut compter les nombreux guerriers que Comby a subtilement réuni en ce combattant?

Le  grand art, c'est quand le spectateur lui-même recrée la sculpture en choisissant d'où il regarde. Chez les Maîtres  - entendez aussi bien les Maîtres spectateurs que les Maitres sculpteurs - rien n'est joué.
 
Alain Le Boucher juin 2006

guerrier A

guerrier A

guerrier A

guerrier A
guerrier A
guerrier A
guerrier A
/guerrier1_15
guerrier A