La jeunesse au Puy

le_menu1

"
Ma première vision de l'art: le rideau en toile peinte de la charcuterie familiale.

La devanture aux colonnes cannelées, oeuvrées dans le bois clair servant de décor pour les plats amoureusement préparés se reflétant dans les glaces environnées de marbre blanc

 

Les visites à l'abattoir avant la tuerie du cochon, l'égorgement, le brûlage du lard à la paille enflammée, l'odeur forte, les têtes fendues, le dépeçage chirurgical, furent mes visions jusqu'aux études secondaires

2 3  4  5  6  7  9





la specola La fascination qu'ont excercé les cires de La Specola à Firenze, les momies de Palerme, les toiles de Rembrandt et Soutine sur les carcasses des boeufs ou les atlas anatomiques n'est pas surprenante. rembrandt boeuf louvre
cathédrale du Puy Dès mon enfance je fus baigné au Puy en Velay autant par la folie géométrique de la cathédrale suspendue sur deux énormes piliers, que la baroque, somptueuse église du Collège des jésuites.

La lecture de D.Fernandez dans "La perle et le croissant", et les photos de Ferranti  ont été entre autres un révélateur de mon travail baroque.
Les décorations  de la rue Saint Jacques pour la fête annuelle, les pièces montées de la pâtisserie voisine, l'épicerie grillant le café sur le trottoir créaient  un émerveillement le puy en fête



velasquez autant que la crucifixion de Guy François, dit Guigoaniciento, au centre de l'autel doré et la Vénus de Vélasquez  offerte par ma professeur de mathémathiques furent ma première culture élitiste.



Les voyages en Italie et en Espagne, le retable d'Issenheim, de Grunewald, le jugement dernier de Van der Weiden, autant que les grottes du  Tarn et du Périgord, beautés à l'état pur, hors de la main de l'homme, la complétèrent. Van_der_weyden_polyjugement



comby_et_l_aigle_r.jpg
Etre sculpteur est un défi perpétuel au bon sens, c'est un luxe superbement déficitaire - C'est aussi vivre totalement les yeux grands ouverts, sans oeillère, sans barrière de protection, sans interdit ni censure, ni autocensure, conscient de sa complète et totale inutilité dans le monde actuel. Alors la vérité surgit dans l'oeuvre, mais la vérité nue est scandaleuse. Il faut donc en assurer les riques de marginalisation et la nage à contre-courant. Les difficultés, les déceptions, les critiques durant cinquante années de sculpture n'ont jamais entamé la passion, la foi, l'amour du travail répété à l'atelier jour après jour dans la complète solitude, face à soi-même.








Comby_en_haute_loire

 La ferme-musée de Moudeyre  (Haute-Loire)



<< vers page précédente 
vers page suivante>>