Les années de création

le_menu1





note pour expo premières lignes






"
La vie et l'oeuvre sont inséparables. Les ouvrages, chargés d'un contenu fort, parlent d'eux-mêmes. Toutefois leur gestation peut s'éclairer de quelques commentaires sur les avatars de l'existence du sculpteur.


Les sensations emmagasinées dans l'enfance nourrissent le travail et je ressens les résurgences du Velay natal. Les visions de l'Auvergne Romane avec ses idoles, ses vierges hiératiques proches de l'art africain, ses bijoux carolingiens, ses trésors de basiliques trapues, les retables, les châsses secrètes ont enfanté l'esprit des laitons.


fer blanc peint

En 1985 Comby écrit à Madame Rocher-Jauneau, conservateur du Musée de Lyon. C'est une lettre en forme de mise au point où il donne d'importantes clés pour comprendre son oeuvre.


totem

Parallèlement, la cohabitation familière avec la mort, soit au cimetière, soit aux abattoirs, vous marque pour longtemps. Mes études se firent près de bêtes suspendues ouvertes, dépecées, et les carcasses au laboratoire paternel m'ont appris la complexité des structures internes autant que l'âpre violence contenue.

La fréquentation des revues d'histoire naturelle ou les salles d'armures guerrières ont influencé certainement la longue série de grands plâtres détruits, les peintures et dessins et les carapaces de métal, protectrices contre les agressions.
laiton lyon

 pierre jardin


Les regards sur le monde spatial, par les salons de l'aéronautique ou les images de l'homme sur la lune se matérialisent dans les collages dans la nécessité d'oeuvrer temporairement sur les machines-outils, ce qui ne m'a pas éloigné du burin ou de la pierre.
Les rencontres au fil des voyages avec les portraits du Fayoun, Donatello, Grünenwald, Jamnitzer, Pierre Puget, Gaudi, Rodin tout autant que les oeuvres actuelles de Raymond Mason, Ipoustéguy, Rustin ou Roseline Granet ont imprégné les 3000 dessins dans les cahiers de brouillon.


Enfin l'écoute du monde tel qu'il est avec son cortège de malheurs, de catastrophes, de famine, de course démentielle à l'armement menant à des guerres interminables et multiples ne fait que renforcer les âpres tensions et les interrogations peu aimables incluses.




 grosse tête fer blanc

crochet athéna  Athéna, déesses guerrières, avec leurs humoristiques autant que féroces défenseurs, découlent non de phantasmes, mais des dures réalités quotidiennes, qu'il serait bien agréable, je le sais, de masquer sous des dehors plus idylliques ou plus neutres. J'ai donc fait des choix, qui ne coïncident, bien sûr pas avec la mode – j'en assume toutes les conséquences de marginalisation dans la jungle culturelle.



Histoire d'une gageure au Centre Hospitalier de Pierrefeu du Var.    

"
Suite à mon expérience lointaine dans ces grandes salles communes de l'hôpital  Laënnec, j'avais constaté l'humeur gaie et contagieuse de certains malades fabriquant dans des boîtes d'allumettes des petits bonshommes drôlatiques animés par une ficelle ; les seins ou les "zizis" animés par saccade.


Une sacré façon de tuer le temps, de le faire passer sans macération excessive sur la précarité des aventures humaines, en provoquant convivialité et rêve.
Trente cinq ans après, soit que la vie paraisse trop rapide, soit que mes neurones fonctionnent lentement, toujours est-il qu'une conclusion logique s'est imposée au fil des heures de taille de la pierre ou du ciselage des bronzes : à savoir la nécessité impérieuse de faire partager à ceux qui tournent en rond avec ennui, les instants privilégiés où tous, hommes et femmes, se découvrent avec étonnement  des malades mentaux.

Dans des pratiques inusitées et nouvelles, ils y trouvent un plaisir certain malgré les ratages, en cultivant le rêve et en s'affirmant plus autonomes, après des résultats tangibles, dans le théâtre, la musique, les écrits ou bien les arts dits "plastiques".

Une petite phrase toute simple : "l'homme du commun à l'ouvrage" (titre d'un livre de Jean Dubuffet). J'annonce mes prédilections et mes sources. Benjamin pahillas Hôpital psy AlbiCar cette aventure s'intègre dans une quête datant du début du siècle avec les collectes faites par les psychi
âtres à Albi et Villejuif, en 1908, d'oeuvres bizarres et hors normes.

En 1920, Hanz Prinzhorn récolte 6000 oeuvres. Plus tard, Dubuffet amoncelle, rue de Sèvres à Paris, une phénoménale collection d'oeuvres de personnes marginalisées ou dites "folles", donnée à Lausanne au
Musée de l"Art Brut


Léo Navratif, écrit un superbe ouvrage sur les oeuvres des patients du village de Gugging près de Vienne en Autriche, et  l'association " le cheval bleu" à Parisfacteur cheval à ne pas oublier.
Enfin la plus intense et folle création d'un modeste facteur des P.T.T., un "illuminé" le Facteur Cheval".
Entouré de ces inoubliables prédécesseurs,  je vais pouvoir aborder notre expérience commune à l'atelier d'art du C.H.S. de Pierrefeu. Histoire d'une gageure car au départ l'expérience comportait sa part de fragilité, de doute, de contradiction.

La force 

de l'art brut





Musée Prinzhorn

 Heidelberg

Coll. Prinzhorn








Aloise

(Musée de l'Art Brut Lausanne)

Aloise, Musée de l 'art brut Lausanne
<< vers page précédente 
vers page suivante>>